Single Blog Title

This is a single blog caption

Un Quebecois et une Francaise: un delicieux match? (ENTREVUE)

Un Quebecois et une Francaise: un delicieux match? (ENTREVUE)

Apres Chair Interdite, l’auteure franco-belge Diane Ducret revient avec une comedie dont le titre devrait interpeller les lecteurs d’ici : L’homme ideal y a.

Il est quebecois. L’histoire : une Parisienne rencontre un Quebecois et decide de le suivre dans son pays ou elle vit votre veritable choc culturel, sur fond de reflexion i  propos des sentiments. Car l’ecrivaine a beaucoup de choses a penser sur les relations amoureuses, surtout entre la France et le Quebec. Entretien.

C’est quoi le cliche de l’homme quebecois, en France ?

On se le apparai®t comme comme tri naviguer sur ce site?s, proche en nature, avec des valeurs simples, une beaute plus naturelle – plus viril que votre qu’on est en mesure de voir a Paris comme. Ce n’est jamais un cliche negatif, plutot 1 fantasme. C’est flatteur comme representation : on a une excellente image des Quebecois, tel un graal perdu chez nous. Pour le physique de mon personnage masculin, j’ai imagine Roch Voisine ! Notre gars qui chante l’amour, sans le cote macho ou le temperament latin. Je joue au milieu des cliches, mais c’’est la Francaise qui est ridicule a la fin, gui?re le Quebecois. Ce livre, c’est une declaration d’amour au Quebec.

Pourquoi avoir choisi de traiter la question d’une seduction ?

Cela n’y a jamais eu autant de celibataires dans l’Histoire qu’aujourd’hui en Occident, ce n’est pas un phenomene banal ! On a tort de le juger indigne d’interet, c’est une question interessante a traiter. Si le roman est une comedie, la fin la depasse : c’est l’actrice face a ses difficultes a taire ses propres peurs et ses ideaux, pour enfin reussir a lacher prise et etre heureuse en amour. Qu’on soit homme ou femme, on laisse passer de splendides histoires avec la peur. Arriver a exprimer plus ses envies et desirs que ses craintes – que votre soit avec la parlure quebecoise ou en parisien pointu -, c’est peut-etre la meilleure chance que ca roule.

Dans la relation amoureuse, quelles seront les differences entre la France et le Quebec ?

Nous des Francais, avec une cote latin, on adore s’engueuler. C’est presque 1 sport ! Au contraire, les Quebecois n’ont nullement un commentaire plus haut que l’autre et n’aiment nullement le conflit. Dur de s’engueuler avec un Quebecois – aussi qu’avec 1 Parisien, vous pourrez s’arreter dans l’escalator ! Neanmoins, a force d’eviter le conflit, on ne sait plus trop ce que le webmaster crois, si elle est d’accord ou nullement. C’est perturbant : des Quebecois parlent sans detour des trucs du quotidien, et en meme temps libre ils ont tendance a ne pas dire ce qu’ils pensent vraiment. Mais ce seront juste mes impressions. Je n’ai pas la pretention d’avoir decode le Quebec.

Un couple franco-quebecois, ca peut fonctionner a long terme en fonction de vous ?

J’imagine que oui, c’est plutot un delicieux match. Face a un(e) Francais(e) qui va s’emporter – souvent pour rien -, un(e) Quebecois(e) va apporter un aspect plus pragmatique. Ca donne quelque chose de plus serein, equilibre. Ce cote qui ne cherche gui?re a s’imposer, etre macho, payer l’addition a tout prix, ca apaise. Et en aussi temps, bouger avec un(e) Francais(e), ca met legerement de piment ainsi que passion ! Et l’aspect pragmatique pourra aussi etre negatif. Entre autres, nos dates ressemblent a des castings : on s’fait demander ce qu’on crois d’la fidelite, quand on veut des bambins, etc. En France ca pourrait i?tre impensable, il faut d’abord essayer de seduire.

A quel point est-ce que le roman reste tire d’experiences personnelles ?

J’ai frequente des Quebecois amicalement et professionnellement, mais nullement intimement. Ca reste une fiction, aussi si j’ai vecu certains echanges et quiproquos que je relate au livre, en particulier autour en langue. Un Quebecois et une Francaise pourront passer une soiree ensemble et enfin se quitter sans avoir vecu trop la aussi soiree ! Au point ou je me suis reclame a Notre fin d’un diner avec un homme : « Qu’est-ce qu’il s’est passe en fait ? Je ne suis jamais sure qu’on se soit vraiment compris… Qu’est-ce qu’il croit de moi ? » J’ai aussi bon nombre echange avec mes amis quebecois i  propos des sentiments, le celibat…

Notre Quebec, vous en retirez quoi en tant que Francaise ?

Depuis une vraie richesse emotionnelle, une poesie au langage, et un regard positif sur l’autre qu’on n’imagine gui?re trop en France. Chez nous, si l’on retrouve quelqu’un, on pense i  chaque fois de facon strategique, on se devoile gui?re. On a un quidam qu’on n’est jamais, on s’enferme beaucoup dans une representation – autant dans le milieu professionnel que au sein des relations amoureuses. C’est moins fort i  domicile. Ce cote plus direct du Quebec, ca m’a seduit. Et des Quebecois ont une sorte de pudeur, une delicatesse dans l’expression des sentiments que j’ai trouve tres charmante et poetique. D’ou le titre du livre !

L’homme ideal y a. Il est quebecois, de Diane Ducret